FRATERNITÉ inter-provinciale
Des ouvriers en électricité

À propos de la FIPOE

C’est dès le début du 20e siècle que les travailleurs en électricité ont décidé de se regrouper. Ils ont d’abord formé la section locale 568 au sein de la Fraternité internationale des ouvriers en électricité, mais très vite, ils ont eu de la difficulté à agir en pleine autonomie. C’est pourquoi, en 1972 ils ont décidé de se doter de leur propre organisation, libre et indépendante, la Fraternité interprovinciale des ouvriers en électricité, la FIPOE.

La FIPOE a participé à la fondation de la FTQ-Construction, une organisation de 18 syndicats représentant 70 000 membres, dans tous les métiers et les professions de la construction, soit 44 % de l’ensemble des travailleurs de la construction.

La FIPOE représente 83 % des électriciens du Québec, 55 % des installateurs de systèmes de sécurité et 92 % des monteurs de lignes. Avec cette force du nombre, la FIPOE est un joueur incontournable dans la négociation des conditions de travail.

La FIPOE est la seule à pouvoir donner des services dans toutes les régions du Québec, avec une équipe du tonnerre, aguerrie à tous les dossiers, de l’assurance-emploi jusqu’à la formation, en passant par la santé-sécurité, les problèmes de dépendance, le respect des droits élémentaires, la défense de la démocratie, etc.

La FIPOE ne se limite pas à régler les problèmes liés aux relations de travail, elle offre aussi à ses membres un large éventail de loisirs et d’activités familiales (golf, hockey, pêche, quilles, balle molle, dépouillement d’arbres de Noël, cabanes à sucre…).

La FIPOE est affiliée à la plus grande centrale du Québec, la FTQ, avec qui elle partage son souci de justice, de démocratie et d’égalité.